Le réveil de l'hirondelle

Publié le par Marina BRISIGOTTI

Le réveil de l'hirondelle

Elles étaient huit ce matin, perchées sur les fils, bien sages, elles se réveillaient doucement.

Non loin de leurs nids, hébergés dans un garage voisin, elles goûtaient la tranquillité avant de reprendre la chasse aux insectes pour nourrir les oisillons.

L'hirondelle "happait mouches dans l’air,
Pour ses petits, pour elle, impitoyable joie,
Que ses enfants gloutons, d’un bec toujours ouvert,
D’un ton demi-formé, bégayante couvée,
Demandaient par des
cris encor mal entendus".

Jean de la Fontaine "L'araignée et l'hirondelle"

Publié dans Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article